Maintenant que votre plantation est terminée et que votre houblon pousse, il temps de faire un peu d’entretien. Les premières tiges sortent du sol et ressemblent un peu à des asperges. Il faut leur laisser un espace libre de paillis ou de débris pour les aider à sortir plus facilement. Votre corde ou votre structure pour faire grimper le houblon devrait déjà être installée à cette étape-ci.

 

Désherbage

Il est important d’enlever les mauvaises herbes autour du pied du plant pour limiter la compétition racinaire et la perte d’éléments nutritifs. Vous pouvez ajouter un couvre-sol de compagnonnage comme du trèfle blanc nain ou du thym serpolet pour limiter le désherbage. Une autre option est d’ajouter une bonne couche de paillis de paille (100mm maximum) ou de bois raméal fragmenté (BRF) autour du plant. Le paillis de cèdre est déconseillé à moins de mettre une bonne dose de fertilisant azoté (correspond au premier chiffre sur un engrais commercial).

 

Arrosage

Le houblon a besoin de beaucoup d’eau pendant sa croissance, et ce, surtout quand il fait chaud. Il peut consommer jusqu’à 3 gallons d’eau par jour en champs, il faut donc arroser dès que le sol est sec en surface et éviter de mouiller le feuillage.

 

Taille

Pulvérisateur avec de l'alcool 70%
Pulvérisateur avec de l’alcool 70%
IMG_2594
Couper au niveau du sol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Une fois que le plant a atteint 2 à 3 pieds de haut (1 mètre), c’est le bon temps pour choisir les 2 à 4 plus belles tiges et tailler les autres au niveau du sol avec un sécateur ou ciseau bien aiguisé et désinfecté avec de l’alcool 70%. Si votre rhizome en est à sa première saison, il vaut mieux laisser le plus de tiges possible pour avoir un maximum d’activitée photosynthétique afin de favoriser la vigueur du rhizome et son enracinement. 

 

Quand les tiges atteignent le sommet de la structure et que vous voulez restreindre leur croissance en hauteur, il est possible de tailler la tête de la tige pour limiter sa montée. Ceci va engendrer la ramification de la tige : la floraison émergera des tiges horizontales ou bras latéraux. Il est très important de désinfecter son sécateur entre chaque plant pour éviter de transmettre des maladies des virus.

 

Entraînement

IMG_2588
Enroulement du sens horaire

Une fois les plus belles tiges choisies et les autres taillées, il faut enrouler les tiges autour de la corde ou de la structure. Il faut faire bien attention à l’orientation parce que le houblon ne s’enroule que d’un sens. Le houblon pousse en suivant la direction des aiguilles d’une montre, en suivant la trajectoire du soleil. Si vous l’enroulez du mauvais côté, la tige risque de fendre. Il n’est pas toujours obligatoire de faire l’entraînement car la tige s’enroule naturellement mais parfois un petit coup de main est nécessaire.

 

Fertilisation

Ajouter une bonne dose de compost commercial (exempt de pathogènes) autour de la butte chaque printemps. Une émulsion d’huile de poisson liquide ou du fumier de poule (Acti-Sol, Fertilo®) sont aussi des bons choix. Il est recommandé de réduire drastiquement ou d’arrêter la fertilisation en azote après la mi-juillet pour ne pas nuire à l’aoûtement, soit la préparation des plantes vivaces au froid.

 

Défoliation

Quand vos tiges ont atteint environ 6-7 pieds de haut (2 mètres), il est préférable d’enlever les feuilles à la base sur les trois premiers pieds (1 mètre). Ceci afin d’améliorer le déplacement d’air autour des plants pour limiter la propagation du mildiou, un champignon très néfaste pour le houblon. De plus, cette opération ralentit les infestations de tétranyques à deux points (petits acariens ravageurs).

 

franklin-defoliage
Martin Éthier de Houblons Franklin

 

Enlever les fleurs ?

fleur-lupulineLa floraison et la fructification demande beaucoup d’énergie aux plantes donc couper les fleurs peut aider à favoriser l’enracinement d’une plantation récente. Certains préfèrent les garder pour l’esthétisme ou simplement pour apprendre le bon moment la récolte.

 

Dépistage

Il est important de vérifi er régulièrement si votre houblon est en bonne santé. Si les feuilles changent drastiquement de coloration, se recroqueville ou si des trous apparaissent, il faut trouver la source du problème. Pour savoir comment remédier à la situation, il faut savoir de quel ravageur il s’agit car les insectes aiment autant le houblon que nous !

 

S’il y a des dommages sur des vieilles feuilles (les plus basses), il est bien de regarder sous les jeunes feuilles plus hautes pour faire le dépistage. Les insectes, comme les pucerons et les tétranyques, s’attaquent souvent aux jeunes pousses puisqu’elles sont tendres donc plus faciles à piquer.

 

Hivernage

Une fois la récolte terminée et que l’automne est bien entamé, les tiges de houblon sèches et brunissent, c’est signe que l’énergie des tiges est retournée dans les rhizomes pour se préparer à l’hiver. C’est alors le temps de rabattre les tiges complètement au ras du sol avec un ciseau ou un sécateur désinfecté et disposer des tiges aux poubelles ou dans le compost municipal. Laisser les tiges sèches pendant l’hiver sur leur structure de support ou dans un compost maison peut augmenter les risques de maladies fongiques pour l’année suivante et est donc déconseillé.

 

Le houblon est une plante vivace et rustique, elle est donc adaptée à passer l’hiver dehors au Québec en sol ou en bacs. Après le rabattage, il faut tout de même que le terreau ou le sol soit humide et non détrempé avant la dernière gelée à l’automne. Si vous êtes dans un endroit très venteux ou sans couverture de neige, il est mieux de pailler le dessus de vos plants pour limiter l’exposition au froid.

 

Taille des rhizomes

La division ou la taille de rhizomes est une étape importante. Deux ou trois ans après la plantation initiale, il est recommandé de creuser légèrement autour du plant pour trouver une ramification du rhizome. Il faut le tailler avec un sécateur désinfecté et disposer du surplus. Cette opération a pour but de limiter le caractère expansif du houblon et de concentrer l’énergie du plant sur sa floraison. Chaque année, cette étape doit être répétée au printemps pour une plantation mature.