Rappelez-vous que la partie qui contient l’arôme, l’amertume et la majorité des autres propriétés intéressantes du houblon est la glande fragile située à la base des bractées, la précieuse lupuline. Soyez donc délicat avec vos strobiles et ils vous le rendront généreusement!

 

Récolte

La variété de houblon, la région, la saison et plusieurs autres facteurs influenceront le moment de la récolte, qui peut s’étendre de la mi-août à octobre. Voici quelques signes à surveiller pour savoir si le moment est venu de récolter :
 

  • Les strobiles, cônes ou cocottes sont bien formés, ils sont dodus et allongés.

  • Les pointes des bractées (petites feuilles de l’inflorescence) commencent à brunir légèrement et à s’ouvrir selon le cultivar.

  • Les strobiles ont la texture du papier journal quand on les froisse entre ses doigts.

  • Au froissement, les cocottes se défont aisément et ont une odeur caractéristique de la variété.

  • À la base des bractées, vous trouverez des glandes jaunes à orangées, la lupuline.

 

recolte-houblon
À gauche c’est récolté trop tard, à droite c’est bon!

 

Ne pas récolter le houblon si :
 

  • Il y a eu de la pluie et/ou un temps humide et gris dans les 3 jours précédents la récolte.

  • Le houblon a une odeur d’ail, d’oignon, de fromage ou toute autre odeur désagréable.

  • Il y a une présence importante de moisissures ou d’insectes.

 

IMG_3215Toutes les cocottes d’un même plant ne sont pas tous prêtes en même temps, il faut donc choisir le moment où une majorité des cônes sont prêts, ou procéder à plusieurs récoltes. Important, il ne faut pas récolter les cônes trop petits ou brunis, qui n’auraient pas les arômes recherchés.

 

Selon votre type d’installation, il existe différentes méthodes de récolte. Si votre houblon pousse sur une corde qui peut être facilement accessible, le plus simple consiste à détacher la corde en haut et en bas et à couper les tiges au niveau du sol. Si vous n’avez pas accès au haut de la corde, il est possible de couper les tiges en bas et ensuite la dérouler complètement de la corde. Installez-vous sur une table propre et sèche pour séparer les strobiles des tiges, et les tiges des cordes. Invitez vos amis pour une épluchette de houblon!

 

Si votre houblon pousse sur une pergola ou une clôture, la méthode la plus efficace consiste à cueillir le houblon directement sur le plant à la main. Pour ce faire, installer à votre ceinture ou autour de votre cou une taie d’oreiller ou un sac en tissu (évitez de mettre le houblon frais dans un sac de plastique, il risque de moisir). L’idéal est d’enlever toutes les tiges de houblon et de les jeter aux poubelles ou dans le compost de la ville pour diminuer l’inoculum de mildiou pour l’année prochaine.

 

Précautions

Il faut savoir que le houblon peut être urticant chez certaines personnes et causer des sensations de brûlures lorsque manipulé. Il est donc recommandé de porter des gants et des vêtements à manches longues lors de la cueillette et ainsi éviter les inconforts.

 

Séchage et entreposage

sechageSi l’objectif est de brasser une bière avec du houblon frais (par exemple la bière du 375e de Montréal), plus vite le houblon se retrouvera dans la cuve, le meilleur la bière sera, donc ceci en dedans de quelques heures. Autrement, il vaut mieux sécher le houblon très rapidement pour conserver ses arômes et ses propriétés.

 

Si vous avez seulement quelques plants et une récolte modeste, vous pouvez disposer vos cônes en une seule couche sur un moustiquaire propre installé à l’horizontale entre deux chaises dans un endroit ombragé, frais et bien ventilé. Laissez ainsi sécher jusqu’à ce que les cônes soient complètement secs au toucher, soit d’un à trois jours. Évitez de trop brasser pour ne pas faire tomber la lupuline des cônes par terre.

 

houblon-congeloSi vous désirez conserver le houblon à long terme, il est recommandé de le mettre sous vide et de le ranger au congélateur. Dans l’industrie, les sacs sont d’abord remplis d’azote (donc vidés de leur oxygène) avant d’être mis sous vide et surgelés. Si vous disposez de l’équipement qui permet ce genre de procédé, n’hésitez pas à l’utiliser et à partager cette bonne nouvelle avec les passionnés de votre quartier. Pour les moins équipés, le plus simple reste d’utiliser un sac plastique refermable identifié avec le cultivar de houblon. Ensuite, de comprimer le houblon à l’intérieur pour enlever le plus d’air possible, d’ajouter une bande élastique et de le ranger au congélateur. Le houblon séché peut ainsi se conserver quelques mois sans problèmes.

 

Pour ceux dont la récolte s’avère miraculeuse, ou encore pour les plantations plus larges. Il est recommandé de se construire un séchoir pour avoir des résultats optimaux. Ceci avec de la broche de cage à lapin, ou du moustiquaire attaché de façon à produire un grand cylindre ou une boîte avec un fond. Ajoutez un ventilateur placé à l’horizontale sous le cylindre ou la boîte pour assurer une bonne circulation de l’air. Suffit d’user d’un peu d’imagination et de débrouillardise en se rappelant des éléments qui peuvent nuire à la conservation du houblon, soit :
 

  • L’humidité

  • La lumière (surtout celle du Soleil)

  • L’oxygène

  • La chaleur (même la température de la pièce)

  • Le temps (plus vite = mieux)

 

Bonne récolte, n’oubliez pas votre entretien!

 

Glossaire

Inflorescence : ensemble de fleurs regroupées.

Strobile : cône ou cocotte de houblon ou de conifères.

Bractée : petite feuille à la base du pédoncule de la fleur.

Pédoncule : queue de fleur.

 

Références avancées

The art and science of hop harvest, Michigan State University Extension
msue.anr.msu.edu/news/harvest_time_approaching_for_hop_growers_1

 

Hops Harvest Moisture Determination, University of Vermont Extension
http://www.uvm.edu/extension/cropsoil/wp-content/uploads/Hop_harvest_fact_sheet.pdf